instaurer confiance
& réciprocité

avec l'économie circulaire
de la donnée

L’Économie Circulaire de la Donnée est un modèle d'organisation et de valorisation du partage de données en écosystème, qui se concrétise avec le Commun de Data Intelligence

Régénératif par nature, le modèle vise à co-produire un patrimoine commun de connaissances, qui crée de nouvelles valeurs individuelles et collectives quand il est pratiqué.
Le modèle s’applique à toutes les échelles et à tous types d'acteurs : entreprise, groupement d’entreprises, filière, territoire …

L’Économie Circulaire de la Donnée facilite une nouvelle expérience de la coopération

> Aligner les intérêts.
> Créer un patrimoine commun de connaissances.
> Mettre en place un modèle de réciprocité.
> Rechercher la (re)génération d’impacts positifs.
> Créer un environnement de confiance.

L’Économie Circulaire de la Donnée rend possible une nouvelle expérience de la transformation

> Stimuler l’innovation sectorielle, trans-sectorielle ou territoriale.
> Anticiper un environnement incertain.
> Créer une dynamique économique en écosystème.
> Aligner performances économiques et sociétales.
> Consolider son autonomie stratégique.

Les cinq principes de l'Économie Circulaire de la Donnée

Ouvrir un cadre de confiance et réciprocité

< 1 > L'utilité
Rechercher la (re)génération d'impacts positifs dans le monde réel.
< 2 > La réciprocité
Mettre en place un modèle de retour de valeurs pour chaque contributeur.
< 3 > La co-expansion
Contribuer à faire progresser l'écosystème et progresser avec lui.
< 4 > La co-gouvernance
Co-construire la gouvernance de l'écosystème et des données.
< 5 > La sécurisation des échanges
Choisir les moyens juridiques et techniques qui garantissent les règles de gouvernance.

Co-produire un Commun de Data Intelligence

Le Commun de Data ntelligence permet à plusieurs contributeurs de partager leurs données sans se départir de leurs droits et responsabilités. « Destiné à » une finalité d’intérêt collectif, le Commun produit de la connaissance réutilisable dans le contexte propre de chaque contributeur.
Le Commun est co-gouverné et non-appropriable.

De quelles données parle-t-on ?

Les données partagées peuvent être des « données privées » (données détenues par les entreprises) comme des données publiques (données ouvertes ou conditionnées) et des données d’intérêt général, qu’elles soient personnelles (dans le respect du RGPD) ou non personnelles

L'ancrage académique

« Le concept d’Économie Circulaire de la Donnée est tout autant novateur que prometteur. Il mérite grandement d’être approfondi par les chercheurs et testé par les collectivités locales et les acteurs industriels au plus près du terrain, pour trouver des cas d’usage concrets, générateurs de valeur économique et sociétale nouvelle. Le commun ne peut se créer qu’en commun ! » 

Axelle Lemaire, ex-Secrétaire d’État au numérique, pour NEWMERIC

Automne 2021 :
L'INSTITUT MINES-TÉLÉCOM et NEWMERIC s'associent pour créer la Chaire de recherche-action dédiée à l'Économie Circulaire de la Donnée.